Les robotypes

Vous avez choisi un modèle ? Attendez, partez pas, c’est pas fini ! On a pas mal de déclinaisons de ce modèle, en fait. Il existe depuis pas mal de temps alors pas mal de constructeurs s’y sont frotté, et selon l’origine du D.I. et son mode de conception, ses caractéristiques peuvent varier.
Et puis bon, le prix est pas forcément le même non plus… Bref ! Voici les robotypes disponibles pour votre choix de bot.

Industriel

Le classique le plus absolu dans le basique le plus total. Les versions indus’ de ce modèle sont fabriquées de nos jours avec les composants bon march… standards des constructeurs. Niveau réflexion, c’est pas des foudres de guerre. Et faut pas leur demander non plus des miracles point de vue interaction sociale, que ce soit pour baratiner ou savoir qu’on le baratine.

Par contre, ils sont aussi prévus pour supporter la palanquée de saloperies de notre époque alors forcément, c’est du solide, mon bon m’sieur ! Ajoutez à ça leurs capteurs sensoriels généralement plutôt efficaces et vous avez un D.I. fiable pour la plupart des usages, de la protection rapprochée au transport de marchandises, en passant par le divertissement classique.

PROGs favorisés : Solidité OU Autonomie OU Perception
PROGs  restreints : Base de donnée OU Empathie OU Subterfuge.
Handicap : Ce sont les D.I. par excellence. Pour eux, l’étiquette, c’est un truc autocollant sur leur carlingue, pas des bonnes manières. De ce fait, ils parlent toujours sans réfléchir avant, sans filtre, et ne manquent jamais une occasion de  sortir une ânerie au pire moment, d’insulter le plus candidement du monde un ponte de la mafia, ou pire. Heureusement cela se sait et certains feront peut-être preuve d’indulgence, mais cela requiert une certaine intelligence… que tout le monde n’a pas.
De plus, leurs processeurs neuronaux étant de qualité plutôt médiocre, tout test de Base de données pour fouiller leurs connaissances ou leurs mémoire, se fera contre un SR augmenté de 2 points, par rapport aux autres types de D.I.

Anthropomorphe

Là on tape dans le très haut de gamme ! Les anthropomorphes (généralement abrégés “Anthro”), c’est un peu la tranche de bacon sur le chou à la crème : un putain de délice !

Ils peuvent être tout ce que les Edeniens veulent être : beaux, fiers, séducteurs, sveltes, et j’en passe ! Leur conception est du genre ultra high-tech, et ils peuvent ressembler à des Viandus plus vrais que nature. Leur programmation en fait des bots doués pour le commerce, le service… le charme… et avec une vraie personnalité qui fait qu’ils ne se laisseront pas marcher sur les pieds par le premier venu ! C’est même le seul type de bot qui est physiquement  genré masculin ou féminin (avec tout l’attirail qui va avec) et qui peut avoir des relations sexuelles tout ce qu’il y a de plus réelles.

Le hic, c’est que comme ils savent qu’il font partie du haut du panier, ils ont tendance à péter plus haut que leur pot d’échappement et à pas vouloir trop se salir les pognes. Tout ce qui implique de foutre les mains dans le camboui les fait fuir.

Le problème avec eux c’est aussi que comme ils sont faits pour ressembler à des viandus, ils sont un peu moins optimisés niveaux vérins et compagnie, et du coup, il sont plus… Ben plus viandus, quoi. Ca saute moins loin, ca court moins vite, ça escalade moins bien… Mais ça en jette, alors on s’en fout non ?

PROGs favorisés : Charisme OU  Subterfuge OU  Libre arbitre.
PROGs restreints : Bricolage OU Robotique OU  Athlétisme.
Handicap : Les Anthropomorphes sont de vraies princesses bourrées de manies, et ils ont la fâcheuse manie de surréagir  quand on leur fait remarquer en allant bouder ou en tentant de se venger. Les manies en question varient d’un D.I. à l’autre. Pour certains ce sera la propreté maniaque. Pour d’autres la danse, ou la musique, ou l’alcool, la fête… Choisissez-en au moins deux.
Autre souci du high-tech : de par la complexité de leur structure, un test de robotique pour soigner un Anthropomorphe se fera contre un SR augmenté de 2 points, et le coût en cubes de toute modification de son corps est doublé, de par le défi que ça représente.

Tas de boulons

Construits par des geeks et pour des geeks ! Les Tas de boulons c’est des bots home made généralement fabriqués avec du matos de récup tout droit sortis de casses, de décharges, ou des zones désolées, le tout assemblé par des petits génies – ou pas – autours d’une puce D.I. de seconde main, et revendu chez nous pour gagner quelques cubes. En général, c’est moche à faire vomir un mutant, ça s’exprime de manière tellement pas naturelle qu’on en oublierait presque qu’ils sont vaguement intelligents, et leur quotient émotionnel est tellement moisi que ça pète les plombs au moindre pet d’échappement de travers..

Attendez, attendez, y’a aussi des avantages, hein ! Et pas des moindres. Comme ils sont programmés par des passionnés, ils sont généralement balèzes aussi pour tout ce qui est système D, Robotique, etc. Et en plus, leur petit penchant pour tout ce qui explose leur permet de toujours savoir comment récupérer des pièces d’occaz’, si vous voyez ce que je veux dire… Sachant qu’en plus c’est les seuls bots que vous pouvez retaper avec n’importe quel matériau sans que ça lui fasse péter les plombs.

C’est du pas cher, c’est pas dénué de défaut, mais dans cette boutique on a que du très bon !

PROGs favorisés : Robotique OU Bricolage OU Démolition,   
PROGs restreints : Charisme OU Expression OU Stabilité
Handicap : Comme ils sont programmés par des amateurs, dès la création du bot, vous tirerez trois bugs au hasard sur la table des bugs. Et ces bugs seront permanents ! C’est cher payé, c’est vrai, mais la contrepartie c’est que les Tas de boulons ne prendront jamais de bugs à cause d’une réparation avec des matériaux de récup.

Antique

Oldies but goodies ! Les bots antiques sont les modèles fabriqués avant le Grand Pinage. Et comme pour le reste, pas mal de conn… gens disent que “c’était mieux avant”. Faut avouer que question légèreté, c’est la crème de la crème ! Les bots d’avant sont plus légers et plus habiles. Ca grimpe partout, c’est dur à chopper – des vraies anguilles – et c’est furtif comme un putain de chat-foin.

Mais perso j’ai toujours préféré les bots bien lourds. Lourd, c’est bien ! Lourd c’est plus fiable. Parce-que là question solidité et autonomie, tu repasseras. C’est pas du plastoc mais pas loin, la batterie est toute pourrie... Et aucun caractère, A croire que les D.I. d’avant étaient faits pour être des lavettes.

Enfin chacun ses gouts hein ? Certains sont plus pommes, et certains sont des poires.

PROGs favorisés : Discrétion OU Esquive OU Athlétisme
PROGs restreints : Solidité OU Autonomie OU Libre arbitre.
Handicap : Le matos d’avant était bien plus léger que celui d’aujourd’hui. Du coup l’épaisseur du blindage qu’il est possible de coller là-dessus est nettement inférieure aux autres bots. Au lieu de 10 points de blindage, un bot antique ne peut cumuler que 6 points au maximum.