Sur une planète en ruines d’une laideur sans nom, la civilisation post-Pinage aurait  forcément périclité sans la présence de quelques artistes pour en souligner le peu de beauté et de richesse restante.

Les Brasseurs sont ceux qui ont endossé ce rôle. Leur culture est celle de la création, de l’inventivité, de la maîtrise et du talent.Très tôt dans sa vie, un Brasseur se consacrera à une oeuvre, qui pour lui ne sera pas qu’une oeuvre, mais bel et bien une cause, une raison de vivre.
Ils sont les artistes, bâtisseurs, artisans, et créatifs de ce monde. Mais l’art et la beauté ne se limitent pas là, et certains les voient aussi bien dans la maîtrise de leur corps, dans le maniement des armes, ou du scalpel, ou encore des explosifs.

Quoi qu’ils fassent, ils s’y donneront corps et âme.

On remarquera néanmoins une sorte de schisme dans l’approche de la perfection de leur art. Là où les Brasseurs Baroudeurs mèneront une vie de nomade et iront confronter leur savoir-faire à celui d’autres maîtres de leur discipline, les Brasseurs Planqués préfèreront une vie sédentaire, dans le confort maîtrisé de leur atelier, afin de s’adonner à leur art d’une manière plus constante. Evidemment, les premiers recherchent les seconds, tandis que les seconds sont généralement plus centrés sur eux-même. Et si on peut parfois observer une bisbille entre deux Brasseurs, c’est plus probablement pour une sombre affaire d’égo blessé que pour une histoire d’approche de l’art.

Cet égo sensible est d’ailleurs le reflet de leur fragile confiance en soi, et les empêche d’être pleinement à l’aise quand ils s’expriment devant des inconnus. Mais bien peu sont ceux qui leur en tiennent rigueur, le cliché de l’artiste timide et un peu excentrique étant bien assimilé par tout le monde.

Relations

Les Brasseurs Baroudeurs s’arrangent souvent pour s’adjoindre les services des Vadrouilleurs afin de s’assurer une route tranquille. Aussi les deux cultures sont-elles en bons termes. De même, l’excentricité qu’on leur attribue leur attire une certaine empathie pour les Tronches, qui eux, sont franchement bizarre, en dehors de tout cliché.

Les Fourgues, eux, ne leur plaisent guère car leur amour immodéré des cubes les rend souvent aveugles à la beauté et à l’art. Même s’il se targuent du contraire, leur oeil ne voit que le profit potentiel, et ne s’enthousiasme pas pour autre chose.

Mais s’ils détestent bien une culture, c’est celle des Pillards qui ne fait absolument aucun cas de leur peau lorsqu’ils se croisent sur les routes, et ne comprennent même pas le concept d’art. Ceux-là sont réellement irrécupérables.

Caractéristiques

  • CARACs de base : Intellect  2, Vigueur 0, Autres 1
  • COMPs Favorisées : Démolition OU Artisanat / Art OU Médecine / Esquive OU Survie / Combat à mains nues OU Armes de poing OU Armes blanches.
  • COMPs restreintes : Expression / Self-control

Spécial

Atout : Constance du maître

Les Brasseurs excellent dans leurs disciplines et font preuve d’une rare constance dans leur talent. Lorsqu’ils utilisent un point de Mutaboost dans un test pour une COMP favorisée, ils peuvent choisir entre gagner 2ND d’un coup (comme pour tout le monde avec une COMP favorisée) ou lancer deux fois les dés et ne garder que le meilleur des deux résultats. Pour deux points de Mutaboost d’un coup, ils peuvent même cumuler ces deux effets (+2ND et garder le meilleur résultat sur 2 jets).

Handicap : Confiance fragile

Les Brasseurs sont obnubilés par l’excellence dans leur travail. Et quand ils croisent le talent chez un autre (qui peut être différent sans forcément être plus grand), ils peuvent perdre confiance dans leur propre talent et devenir complètement neuneus. En bouclant sans cesse sur l’oeuvre de leur confrère, ils remarqueront des défauts dans la leur. A moins de réussir un test de Volonté SR [8 + le niveau de compétence artistique de la partie adverse], leur confiance en eux sera ébranlée. Ils perdront alors un ND sur toutes leurs actions liées à leurs compétences favorisées et devront se passer de leur Constance de maître, le tout jusqu’à la fin de la journée. De plus, si quelqu’un pointe du doigt un défaut chez eux que l’autre n’a pas, ils devront réussir un test de Self Control SR10 pour ne pas perdre leur calme.