Expérience et évolution

Alors bon, tu vas pas stagner à ton niveau de troud… de débutant, bien sûr ! Si tu es pas encore plus inapte que ce que je crois, tu devrais bien survivre une partie ou deux avant de calencher bêtement.
En principe à la fin d’un scénario, le DM récompense la réussite de tes potes et toi par un certain nombre de Points d’Expérience (ou PX… Ou XP pour les amateurs de Rosbeef). Leur nombre pourra dépendre de son humeur et éventuellement du degré de succès de ton groupe lors du dénouage du scénario, mais en règle générale, pour un scénario court, entre 5 et 10 PX par personnage constituent une récompense honnête pour des bots.
Une règle importante cependant : comme ils évoluent plus vite, de par leur nature organique, pour une même session de jeu, les viandus recevront moitié plus de PX que les bots, soit entre 7 et 15PX.

Ensuite ! Qu’est-ce qu’on en fout, de ces PX, hein ?
Et ben c’est pas compliqué, mes couillons. Sur le même modèle que les points bonus à la création, on dépensera ses PX dans chaque famille de caractéristiques selon un coût différent, en prenant à chaque fois pour base le niveau actuel de la caractéristique qu’on veut monter.

Dans le détail, pour passer au niveau supérieur, on applique les coûts suivants :

  • SPEC : [niveau actuel] x5
  • PROG / COMP :
    • Standard : [niveau actuel] x2
    • Favorisé : [niveau actuel]  x1,5
    • Restreint : [niveau actuel] x2,5
  • Blindage :  [niveau actuel] x 1
  • Torch Boost :  [niveau actuel] x2

Notes :

  • Quand le coût en PX calculé n'est pas un entier, on l'arrondit toujours à l'entier supérieur.

  • Le Mutaboost et le niveau d’armure des viandus ne figurent pas dans cette liste car ils augmentent en cours de jeu, en fonction des actions des personnages, et non avec l’expérience.