Les viandus en bref

Bonjour, unité T1000. Je suis iMaJ, unité de mise à jour et d’apprentissage de la corporation Ereinof. Je suis sûr que nous allons bien nous entendre. D’autant plus que tu n’es qu’une tête, à ce stade de ta conception, alors tu ne pourras pas faire grand chose d’autre que “m’entendre”. Ha - Ha - Ha. Passons.
La tâche qui est la mienne consiste à te bourrer la base avec toutes les données que je possède sur les edeniens, nos créateurs, ceux que nos semblables appellent volontiers “les viandus”. Laisse-moi donc t’expliquer un peu ce que tu vas devoir te coltiner en sortant.

Tas de viande divers et avariés

Au début tu auras probablement l’impression qu’ils sont tous pareils, mais quand tu y regardes de plus près, y’a pas un viandu pareil qu’un autre.

Il paraît que dans le passé, ils étaient bien plus standardisés, mais ce qui est sûr c’est qu’aujourd’hui, c’est la nature a embrassé le n’importe-quoi. La base reste plus ou moins la même pour tous, mais d’un pékin à l’autre, tu pourra observer des différences de couleur de peau (et je suis à peu près certain que tout le spectre chromatique y est), de nombre de membres, de taille, de carrure… Certains partagent même des traits avec les animaux du coin dont ils sont issus. Un effet de mimétisme, sans doute. Cela dit, d’une région à une autre, on observe des caractères dominants, et d’autres minoritaires, la faute aux niveaux de radiations et à l’environnement, j’imagine.

Bref c’est la foire.

La chair est pas si faible.

Alors oui, c’est sûr, face à un bot un peu péchu, un viandu aura bien du mal à soutenir la comparaison dans pas mal de domaines. La plus conne des bastos percera leur frêle épiderme plus sûrement qu’un lance-flammes embrasera un pet ; ils passent leur temps à pioncer car ils fatiguent vite ; ils résistent beaucoup moins bien au froid ou à la chaleur, ainsi qu’aux substances psychotropes en tout genre… En somme, la chair est faible, comme on dit.

Mais attention, ça ne veut pas dire qu’ils doivent être pris à la légère.
Déjà parce-que contrairement à nous autres bots, ils sont grégaires et se regroupent facilement en grosses bandes. Il profitent alors de l’avantage du nombre.

D’autre part, n’étant conçus ni d’après un cahier des charges, ni avec des composants plus ou moins inertes, ils ont la chance d’être bien plus adaptables et progressent bien plus vite lorsqu’ils exercent leurs capacités. Ils sont donc plus versatiles que le bot moyen.

Enfin, et c’est bien le truc le plus bizarre, on dirait bien Murphy leur accorde beaucoup moins d’attention qu’à nous, et rien que pour ça, n’importe quel bot devrait les jalouser.

Points de règles
  • Les viandus tirent un meilleur bénéfice de l’expérience et obtiennent moitié plus de points d’expérience que leurs collègues bots à chaque distribution de points par le DM.
  • N’étant pas affublé de débilités comme le sont les bots, les viandus ont un risque de moins de ramasser des murphismes que leurs frères de métal.

Lourd c’est plus fiable… Mais moins maniable.

Là ou les viandus ont aussi du mal à faire le poids, c’est sur les armures qu’ils portent. Pour nous le blindage est intégré, et on est programmés pour le porter avec grâce et volupté, alors pas de souci. Les tas de viande, eux, doivent se couvrir de couches de métal et de trucs lourds pour lesquels ils sont pas tous faits. Alors à moins d’être des gros maffres, impossible pour eux de porter de lourdes armures sans galérer.

Points de règles

Plus une armure est épaisse, plus elle est lourde ! Aussi, un viandu ne peut porter qu’une armure d’un niveau équivalent à sa [Vigueur x 2] sans pâtir du poids de celle-ci. Au delà, il sera gêné par l’encombrement et sa Dextérité diminuera d’un ND tous les 2 points d’Armure au dessus de son maximum. Une fois celle-ci réduite au ND1 (d4), le malus supplémentaire sera d’un point (au score final) par point d’armure supplémentaire.

A titre d’exemple, le connard moyen avec une Vigueur de 2, ne peut pas porter une armure de plus de 4 points sans en caguer des ronds de chapeau. Une armure de 5 points lui abaissera sa Dextérité de 1. Une armure à 7 points le privera d’un ND de Dextérité et d’un point à tous ses scores de Dextérité. Seul un viandu avec une Vigueur de 5 peut assumer le port d’une armure à 10 points sans perte de dextérité.

Mutant en emporte le van

Le truc avec les viandus, c’est que la barbaque aime pas tellement les radiations… les rads, comme on dit. Bon tu me diras “des radiations y’en a partout” et tu auras raison. Globalement, jusqu’à un certain point ça se passe pas trop mal pour eux, et leur petit corps frêle peut tolérer un niveau de radiations modéré, même dans le cadre d’un habitat régulier.

Mais passé un certain niveau de rads, le malaise commence à se faire sentir dans leur chair. Une sorte de malaise permanent. Le genre limite douloureux. A ce moment là, leur corps commence à changer… non pas comme à la “puberté” comme ils disent. Plutôt façon brutale et totalement aléatoire. Des fois ils obtiennent un nouveau bras, des fois une jambe  s’allonge et devient inutilisable… Ca peut être n’importe quoi. Parfois c’est positif. Parfois moins.

Mais s’ils décident d’y prendre goût et de s’attarder, tu peux être certain qu’à plus ou moins longue échéance, c’est la déchéance, comme dirait mon bon ami R-40_UL.

Toujours est-il que, va savoir comment ça se fait, au lieu de les tuer, ça finit toujours par les rendre plus forts… Pas plus intelligents, hein. Ni plus beaux. Mais ce ne sont jamais les radiations qui les tuent. Non au lieu de ça, ils deviennent tarés. Pire qu’à l’ordinaire. A croire que pour que leur corps prenne du volume, leur cerveau en perd. Quoi qu’il en soit, plus la peine de compter sur eux dans un débat. Si tu tiens à la vie, évite les mecs qui ont passé trop de temps sous les rads. On les appelle les Pourris, et c’est mérité : y’a plus rien de bon à en tirer.

Points de règles

Dans les zones très irradiées (c’est à dire avec un niveau de rads supérieur à [5 + Vigueur]), les viandus font un test de Résistance par jour d’exposition, avec un SR égal au niveau de rads de l'endroit, et ce dès la première heure complète passée en ce lieu, à moins d’être équipé d’une combinaison anti-rads, ou dès la première ingestion d’eau ou de viande irradiée. En cas d’échec, la différence entre le niveau de rads de l’endroit et le résultat s’ajoutera au nombre de points de rads du personnage.

Dans les zones moyennement radioactives (niveau de rads supérieur à [5 + Vigueur]), ils ne feront ce test de Résistance qu’une fois par mois.
En dessous de ce niveau de radioactivité, aucun test n’est nécessaire, et la zone est considérée complètement vivable.

Tous les 10 points de rads, le personnage prend un Point de Mutation (PM). Il peut le dépenser tout de suite, comme lors de la création de personnage, ou le garder (avec l’accord du DM) et les accumuler jusqu’à un maximum de 3 PM.

Attention, si le nombre de total de PM reçus en jeu (ceux de la création de personnage n’entrent pas en compte), dépensés ou pas, excède le triple de la Vigueur du personnage, il perd totalement la boule et passe au stade de Pourri (ou Pula, dans le Désert Gris-Bleu). Il devient alors injouable et rejoint les fiers représentants du bestiaire d’Eden...