Niveau de Rads moyen : 9 (élevé)

"L’autre jour, j’ai croisé Tom Fazel. Non, pas à Morte Rouille, au milieu de nul part. J’ai voulu, faire des affaires, tu vois, et là, BAM ! Sa tête a explosé ! Un convoi de Tout-En-Camions passait pile là où il avait foutu sa caravane. J’ai réussi à me faire la malle. J’ai cru que c’était foutu pour moi. En retournant vers Morte Rouille, BIM, au milieu des rochers, qui je vois ? Tom ! Je te jure ! Je t’assure, il était là, indemne et m’a même proposé de reprendre notre deal là où on s’en était arrêtés. J’ai fais quoi ? Ben je lui ai de nouveau proposé de m’acheter la cellule à énergie antique que j’avais trouvée dans le désert. Il me dit OK, va pour choper ses cubes et SHLAK ! Il se fait charcuter par un lionaille depuis les rochers, il se fait emmener et déchiqueter par la bestiole. Putain j’ai couru comme un taré, j’ai atteint Morte Rouille, et là, au marché. Yep, t’as deviné. Je hais ce putain de désert…”
Boubou, Chef d’équipe des chasseurs de trésors les “Pairs Fougasses”

Ces lieux représentent l’essentiel du désert.
Les plaines prennent aussi bien la forme d’étendues plates de sables que d’un ensemble de basses collines arides et de rochers. En résumé, c’est moche, c’est aride, ça pue, et c’est globalement super chiant à traverser.
Et pour couronner le tout, on y trouve les trois quarts des saloperies et des bestioles meurtrières qui peuplent le Désert Gris-bleu. L’éclate.
Mais comme c’est dans cette région que se trouve Morte Rouille, heureusement, on y croise tout de même parfois des convois commerciaux ou des voyageurs… Pour peu qu’on ait un peu de chance.

Le beSTIAIRE

La faune

Les drafeurs

Puissants et rapides, ces longues créatures mécaniques quadrupèdes à l'apparence saurienne sont des anibots sauvages de la pire espèce qu’on peut rencontrer malencontreusement dans les zones sableuses des plaines désertiques. Ils s'enterrent dans les dunes de sable et attendent que des victimes passent à leur portée pour surgir du sable, de tous leurs 5 à 8 mètres de long, et fondre sur leur proies. On ne sait pas pourquoi ils tuent, car il ne mangent apparemment pas, mais ils sont actuellement à l’étude chez les Penseux de Bourgeraque qui savent au moins ceci : bots, viandus, ou animaux se voient prélever des “morceaux” (os, pièces, organes) avec précisions avant que ceux-ci soient emportés dans leurs tanières. Mais on n’en sait pas encore bien plus car nul n’est pour l’instant revenu vivant de leurs antres pour témoigner.

Les Lionailles

Comme les méca-moutons, les lionailles arborent une crinière de limaille de fer, mais la comparaison avec les paisibles brouteurs s'arrête là.
Les lionailles sont des saloperies de fauves mécaniques féroces créés pour tuer. Et à l’heure qu’il est, on ignore encore qui les crée et pourquoi. Comme les Drafeurs, ils n’ont en théorie pas besoin de se nourrir mais attaque viandus comme bots sans distinction. Ils peuvent parfois chasser en groupe, mais les individus les plus gros (qui peuvent mesurer 3 mètres au garrot) chassent seuls.
Comme disait 4R7HUR après qu’une lionaille lui ait dégommé son modulateur de voix : “Bzzzz, crrrrr mmrrr beerrz bzzz”... En gros, en langage commun, ça donne : “t’approches surtout pas de ces merdes !"

Les créatures hybrides

Les pourris ou "pula"

Edeniens jadis, ce sont maintenant des momies de chair brûlée et pourrissante maintenus uniquement par les mutations provoquées suite à une exposition prolongée aux radiations dans certaines zones très radioactives des montagnes et du désert. Ces sales bêtes chassent en bande, principalement la nuit quand les soleils ne mordent pas leurs chairs à vif et, cerise sur le rad-gâteau, courent extrêmement vite !
La journée, ils se regroupent dans les ruines et les cavernes à l’abri des rayons meurtriers, alors gare si vous décidez de trouver un peu d’ombre dans le désert car ces créatures ont un goût prononcé pour le meurtre gratuit. Cela dit, leur nécessité de rechercher des abris dans le désert concentre leur population principalement dans les montagnes, bien qu’il puisse arriver de tomber sur quelques-unes de ces engeances perdues dans les plaines désertiques.

Les Tout-En-Camions

A la différence des pourris, les Tout-En-Camions (abrégés “TEC”) n’ont rien de “normal”. Ici pas de rads ni de démence sénile, on a affaire à de vraies momies chelous, qui peuvent être d’autant plus étranges qu’il peut s’agir de bots aussi bien que de viandus. Les TEC d’origine viandue sont parcourus de veines lumineuses bleues et leur peau est sèche comme un coup de trique. Probablement morts depuis des lustres, il ne devrait même rien en rester, mais le flux bleu phosphorescent qui parcourt leurs veines semble les maintenir entiers et les animer. Chez les TEC synthétiques, on peut observer la même lueur bleue au travers de leurs durites et au fond de leurs optiques. Ils sont clairement reprogrammés et vide de l’intérieur. Impossible même de dire si leur puce D.I. est encore fonctionnelle.
Ils errent dans le désert en petits, moyens ou énormes convois apparemment sans but précis. Il se murmure que cet état serait antérieur au Grand Pinage, et qu’ils œuvreraient pour un maître dans l’ombre. Il se murmure aussi qu’ils sont tout simplement vides et que c’est le genre de saloperies qu’il vaut mieux ne pas croiser dans le désert. On sait au moins que cette deuxième affirmation est correcte.

Les Ni-Motors

Ces êtres centauriens mi-organiques mi-moto arpentent le désert en tribus. Ce sont des êtres intelligents et sociaux, qui vénèrent une divinité propre à leur culture, nommée “Ni”. Certains se montreront tout à fait amicaux et affables, mais une majorité d’entre eux préfèrent la voie de la violence. Il est assez simple de les différencier, cela dit : ceux qui tirent à vue ou essaient de te dépiauter appartiennent à la deuxième catégorie.

Points d'intérêt

Morte Rouille

La capitale du désert, sa plus grande ville… Sa seule véritable ville, en fait. Rendez-vous sur la page "Morte Rouille" pour en savoir plus sur la cité vicelarde.

Le Sphynxtère

Ce gigantesque puis bâti dans les sables est ceint de 27 escalier d’accès. En leur centre se trouve une statue de lionaille qui énonce une énigme à ses visiteurs.
Les rumeurs racontent que la statue dissimulerait un trésor colossal, dont on dit que ce serait toute la fortune d’Anne Hale, une dévote de Largente, et défunte cadre de la Quad Corp Vurreec qui aurait sécurisée d’incroyables richesse lors de ses expéditions personnelles et détourné une somme de pognon considérable de sa propre corpo.  Nul n’a encore réussi à donner la bonne réponse à l’énigme, et ceux qui ont donné une réponse erronée ne sont plus là pour en témoigner.
Le Sphynxtère est extrêmement difficile à trouver, et de nombreux camelots et chercheurs de trésors vendent de fausses cartes aux pigeons qui se lancent sur sa piste.

Le Tank de Vurreec

Une ville-usine mouvante de la corpo Vurreec, montée sur chenilles et bardée d’armes, en perpétuel mouvement dans le Désert Gris-bleu, escortée et défendue par des armées de bots et de corsaires de la Quad Corp montés sur des véhicules industriels surgonflés. Si vous voulez en savoir plus, c'est sur la page "Le tank de Vurreec" que ça se passe.

Le Ventre Commercial

Ce bazar, installé dans le ventre calcifié d’une gigantesque sableine échouée on ne sait comment en dehors de la Mer de Sable, est le seul lieu d’échange d’envergure du désert en dehors de Morte Rouille. C’est une vraie court des miracles, mais on peut tout y trouver… y compris Tom Fazel, ça va sans dire.

Le Cercle à Roues

Ce lieu n’en est pas un à proprement parler. C’est en réalité une caravane de mercenaire nomades qui s'arrêtent en formant un cercle de camions et d’autres véhicules. Ils se sont taillés la réputation d’être les meilleurs des meilleurs de tout le désert dans leur domaine : le seek and destroy. Ce ne sont clairement pas des enfants de chœur, mais si vous les croisez par hasard lorsqu’ils sont arrêtés, et qu’aucun contrat ne court sur votre tête, ils seront sans doute ravis de vous payer un coup à boire. Ce sont des psychopathes, certes, mais pas des mauvais mecs.